hello@sarahperreau.com

Toulouse

Au fait, c'est quoi le yoga

Qu’est-ce que le yoga ?

Qu’est-ce que le yoga ? J’ai mis beaucoup de temps à me lancer dans l’écriture de cet article parce que je trouve qu’il met un peu une pression folle pour un prof de yoga. Je ne peux m’empêcher de penser qu’il sera l’article à partir duquel je serais jugée digne ou non d’enseigner le yoga.

Alors pour m’enlever un peu la pression d’aborder ce sujet, je pense que la vraie question à laquelle je peux répondre ici est « qu’est-ce que le yoga, selon moi ? ». Ce n’est pas que j’ai effectué ma propre interprétation de ce qu’est le yoga, j’entends surtout par là de me permettre d’énoncer ce que j’en ai compris, à cet instant T. Je pense qu’au fur et à mesure de notre voyage vers le yoga, de notre pratique, on découvre de nouvelles choses, on les appréhende de manière différente, on comprends plus profondément.

En ce sens, chaque enseignant est avant tout un élève. Atteindre l’état yogique est un chemin de toute une vie, peut-être même de plusieurs vies. C’est donc avec beaucoup d’humilité et d’ouverture d’esprit que j’essaye de transmettre cela à chacun de mes cours, et que j’essaye ici de te livrer ma réponse à la question « qu’est-ce que le yoga ? ».

Le yoga de Patanjali

L’enseignement du yoga tel qu’on le connait et qu’on le diffuse aujourd’hui est largement basé sur les écrits du sage Patanjali, les Yoga Sutras, qui datent d’il y a environ 2 000 ans. Cet ouvrage est composé de 195 aphorismes (brefs énoncés qui résument un savoir) qui compilent ainsi la philosophie du yoga. Patanjali n’a rien inventé dans son ouvrage, il est simplement la personne à avoir mis par écrit ces pratiques vieilles de plus de 3 000 ans, jusque là uniquement transmises oralement.

Le mot « yoga » vient du terme sanskrit « yuj » qui signifie « lier », « unir ». L’union dont il est question ici est l’union entre le corps et l’esprit, entre le physique et le mental, et bien plus largement, entre l’individuel et l’universel. Cet état d’union, de conscience universelle est appelée Samadhi. Et c’est le yoga qui nous permet d’atteindre cet état.

Dans les Yoga Sutras, Patanjali énonce que le chemin du yoga est composé de 8 parties, 8 « techniques » qui mènent à la réalisation de soi.

  • Yama : les 5 principes éthiques qui permettent de vivre en harmonie en société 
  • Niyama : les 5 règles de vie par rapport à soi-même
  • Asana : les postures, la pratique physique du yoga
  • Pranayama : le travail de la respiration
  • Pratyahara : le retrait des sens 
  • Dharana : la concentration
  • Dhyana : la contemplation ou méditation
  • Samadhi : la réalisation de soi, l’union

Le yoga est donc loin d’être limité exclusivement à la pratique physique ! Celle-ci en est l’un des aspects, mais certainement pas le plus important. Le yoga correspond à toute une philosophie de vie, tout un état d’esprit. 

Qu’est-ce que le yoga selon moi ?

Tout d’abord, commençons par l’éléphant dans la pièce : la pratique physique et les idées préconçues que l’on a lorsqu’on entende le mot yoga. Pour ma part, à mes débuts, je voyais ça comme une séance de stretching, un truc soft un peu réservé aux vieux.

Et puis j’ai trouvé un professeur dont le style d’enseignement me plaisait. Je me suis vite rendu compte que la pratique des asanas pouvait être quelque chose d’autre. Quelque chose d’intense mais qui amène surtout un autre rapport à notre corps.

Parfois, on subit tellement notre corps, comme lorsque l’on est malade ou blessé par exemple. Même dans la vie de tous les jours, on est rapidement confronté à nos limitations physiques. Est-ce que tu as déjà eu le sentiment que tu ne comprenais et ne maîtrisais pas complètement ton corps ? Qu’il était indépendant de toi ? Plutôt comme une machine qui te permet de faire telle ou telle chose sans avoir vraiment d’emprise sur l’étendu de ces capacités ?

Et bien voilà, pour moi, la pratique des asanas est ce qui permet de devenir maître de son corps, de ses mouvements, de ses capacités. La pratique des asanas permet de comprendre et d’apprivoiser son corps. Bien sûr, on ne sera pas tous capable d’effectuer chaque posture du yoga et ce n’est pas le but ! Mais prendre le temps d’écouter, de comprendre et de maîtriser cette fabuleuse machine, ça c’est yoga !

L’exercice physique permet enfin d’éliminer les tensions, les douleurs, les blocages pour pouvoir entrer en méditation dans de bonnes conditions.

Et au delà du physique, qu’est-ce que le yoga ?

Parce que comme on l’a vu grâce à Patanjali, le yoga n’est pas juste réussir à mettre son pied derrière sa tête ! Depuis que j’ai décidé d’aller plus loin dans ma compréhension du yoga, mon horizon s’est clairement élargi ! J’ai en effet pris conscience de l’importance de la respiration et de la méditation notamment. Là encore, j’imagine que beaucoup d’idées te passent par la tête à la lecture de ces deux mots ! Mais reste avec moi encore un peu pour mieux comprendre.

La respiration tient une place primordiale dans la pratique du yoga, sur et hors du tapis. En effet, la respiration est l’outil qui te permet de calmer ton esprit. Fou, non ?? Réfléchis-y. Quand tu es énervé ou stressé, la première chose que l’on va te dire pour te calmer est de respirer. Assieds-toi, prends quelques secondes pour inspirer profondément, et pour expirer le plus longuement possible. Et là, ça va généralement déjà un peu mieux. Essaye pour voir !

Ainsi, respirer correctement, ça s’apprend. Ou se ré-apprend plutôt. La respiration abdominale est innée chez les bébés mais on la perd en grandissant. La faute aux crispations de notre corps et de notre esprit. Retrouver cette respiration demande donc de l’attention. Pour inspirer profondément par le ventre, tu vas devoir volontairement te concentrer sur cette action. Cette concentration permet de calmer, d’apaiser ton esprit, puisqu’il n’est plus dispersé en tout sens.

Et la méditation dans tout ça ?

L’apaisement de l’esprit qu’amènent les exercices de respiration aident à entrer en méditation. La méditation est un état de notre esprit. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas chercher à ne plus avoir de pensées. Mais c’est chercher à ne plus être soumis à ces pensées, à éviter la dispersion de celles-ci. Les fluctuations de notre esprit ont bien souvent lieu malgré nous si tu y penses.

Petit exemple : si je te parle d’une licorne rose à pois bleus, à quoi tu penses, là, tout de suite ? Probablement à une licorne rose à pois bleus ! Et est-ce une pensée que tu as eu de ta propre volonté ou est-ce parce que tu viens de le lire ? Très probablement parce que tu viens de le lire ! Il est très difficile de ne pas se laisser entrainer, distraire par tout ce qu’il se passe autour de nous au quotidien. C’est pourquoi les techniques de méditation nous amènent à porter notre attention sur un seul objet, comme le souffle par exemple.

Le travail de la méditation, c’est un travail de relaxation, de retrait des sens (Pratyahara – ne pas te laisser distraire par un bruit par exemple), et de concentration (Dharana – garder notre attention sur un seul « objet ») qui doit se produire sans effort. Ce n’est qu’en réunissant ces conditions que l’on est capable d’entrer en méditation. La méditation est un état de concentration mentale naturelle, sans effort.

Yoga Chitta Vritti Nirodhah

Le yoga est l’arrêt des perturbations de l’esprit

Et pour toi, qu’est-ce que le yoga ?? Et surtout, est-ce que cela te donne envie d’essayer ?

Cet article est un peu dense mais est loin d’aborder toute l’étendue du sujet ! Mais il peut être un bon point de départ dans ta pratique. Et on en verra plus ensemble au fil du temps. Merci et bravo d’être arrivé jusque là et si tu as des questions ou des précisions à apporter, n’hésite surtout pas à m’en faire part en commentaire !

Comments:

Your comment...NameE-mail

Leave a reply