hello@sarahperreau.com

Toulouse

Cinq mots pour découvrir le vocabulaire du yoga

Cinq mots pour découvrir le vocabulaire du yoga

Je me souviens de mon premier cours de yoga. En plein hiver, les vitres recouvertes de buée, la musique très (trop) forte. Mais surtout, des instructions, des termes, un langage inconnu. J’étais complètement paumée ! Mais j’avais l’air d’être la seule, donc je regardais ce que faisaient les autres et puis on verrait bien. Et c’est venu avec le temps, j’ai fini par comprendre naturellement certains termes et par m’informer sur les autres. Maintenant que j’enseigne, je mesure pleinement la difficulté rencontrée de part et d’autre de l’enseignement. Malheureusement, un professeur n’a pas le temps d’expliquer les subtilités du yoga à chaque début de cours. Cela peut s’aborder pendant des ateliers mais difficilement lorsque le cours ne dure qu’une heure. Mais je n’oublie pas la Sarah de ce premier cours pour autant ! Alors pour celles et ceux qui souhaiteraient se lancer mais ont peur de ne rien comprendre, voici un petit lexique pour se familiariser avec le vocabulaire du yoga avant ton premier cours.

Om̐

Peut-être le plus déconcertant de tous ! Et également l’un des premiers dans la pratique, donc commençons par lui. Om̐ n’est pas vraiment un mot ni un symbole, Om̐ est un son. Présent dans de nombreuses religions, il représente pour le yoga le son de l’univers. Il serait le son originel à partir duquel l’univers aurait été structuré. Dans la pratique du yoga, il est donc « chanté » en début et fin de pratique, pour permettre à l’esprit de s’aligner avec l’univers.

Om̐ vient de la fusion des syllabes sanskrites A, U et M :

    • A représente le commencement, la naissance
    • U représente la continuation, la vie
  • M représente la fin, la mort

Peu d’élèves osent généralement se lancer à « chanter » le Om̐ avec l’enseignant au début. Parce qu’on ne sait pas vraiment à quoi ça sert ni comment faire. Et peut-être un peu par peur du ridicule aussi. Mais ce n’est pas grave, ça vient avec le temps ! Ecoute simplement l’enseignant pour commencer. Puis essaye à ton tour, peut-être doucement au début, et de manière un peu plus affirmée ensuite. Et au fur et à mesure de ta pratique, tu trouveras surement que Om̐ a tendance à centrer ton esprit et à t’apaiser toi aussi.

Pranayama

Pranayama est l’un des 8 piliers du yoga, celui qui vient directement après les asanas. Il correspond à la pratique d’exercices de respiration. Ce n’est pas forcément un terme du vocabulaire du yoga que tu vas entendre régulièrement pendant les cours de pratique des asanas. Cela dépend bien évidemment du professeur ainsi que du type de yoga pratiqué. Dans certains cours, il y aura peut-être quelques exercices de respiration au début ou à la fin de la pratique. Mais généralement, cette pratique à part entière pourra être abordée lors d’ateliers ou de workshops.

En sanskrit, « Prana » signifie énergie, c’est la force vitale qui circule dans le corps, qui donne vie à chacune de nos cellules. « Āyāma » signifie expansion. L’intérêt de la pratique du pranayama est donc d’améliorer le flux de circulation de l’énergie vitale dans le corps. Cela est possible grâce aux trois composants de la respiration : l’inspiration (Puraka), l’expiration (Rechaka) et la rétention (Kumbhaka). Il est dit dans le yoga que notre énergie vitale circule pendant la milliseconde d’immobilité entre l’inspiration et l’expiration. C’est cette immobilité que l’on cherche à travailler grâce aux exercices de pranayama.

Chaturanga

L’un des nombreux termes un peu barbare du vocabulaire du yoga, comme à peu près chaque nom de posture en sanskrit ! Chaturanga Dandasana, de son petit nom complet, est donc l’une des postures de yoga qui revient très régulièrement pendant la pratique. Pour que tu aies une idée, depuis la posture de la planche sur les mains, tu vas plier les coudes, serrés le plus près possible du corps et descendre vers le sol, sans le toucher, pour finir en sorte de planche au ras du sol. En très gros, c’est une pompe niveau ++.

S’il me semble important d’intégrer Chaturanga dans cette petite liste des basiques du vocabulaire du yoga, c’est que contrairement à beaucoup d’autres asanas, il n’a pas vraiment de traduction en français. Pour Adho Mukha Svanasana par exemple, tu entendras certainement plus régulièrement « Chien tête en bas ». Chaturanga, lui, signifie littéralement la posture du bâton sur 4 membres. Tu avoueras que c’est un peu plus long à dire. Habitues-toi donc à ce terme, tu vas l’entendre souvent !

Chaturanga

Šavāsana

A prononcer Cha-vasana. C’est habituellement la posture finale d’une pratique de yoga, la posture de relaxation. Allongé sur le dos, les pieds légèrement plus ouverts que la distance entre les hanches, les bras étendus le long du corps, ni trop près ni trop loin, paumes de mains tournées vers le plafond. C’est certainement la posture la plus importante de la pratique, ce qui fait souvent sourire. Oui parce que concrètement, il suffit de t’allonger sur le dos. Facile tu me diras ! Mais n’oublions pas que le but de la pratique des asanas (pratique physique du yoga) n’est pas de sculpter son corps mais d’apaiser son esprit !

Ainsi, šavāsana prend tout son sens. En laissant la respiration se faire naturellement, on veut porter son attention sur chaque partie du corps, faire un scan mental des pieds à la tête et ainsi permettre à la relaxation de se faire dans tout le corps. Pour cette posture, il faut rester les yeux fermés, le plus immobile possible, l’esprit le plus calme possible. Et c’est loin d’être aussi facile que ça en a l’air ! Tu verras dès ton premier cours que ton esprit va profiter de cette position-là pour te rappeler TOUTES les choses les plus inutiles qui soient. La liste de tes courses. Le nom de toutes les stations de métro ou sorties de périph’ pour rentrer chez toi. La liste de tous les états des Etats-Unis ou les différentes sortes de céleri… Courage, et respire !

Namasté

Il y a des chances que tu aies déjà entendu celui-là. C’est l’un des termes les plus connu de cette petite liste de vocabulaire du yoga. En sanskrit, « Nama » veut dire s’incliner, « as » signifie « je » et « te« , « toi ». Littéralement, Namasté signifie ainsi « je m’incline devant toi« . Namasté correspond au geste de salutation entre l’enseignant et les élèves généralement fait en fin de pratique.

Les paumes de mains l’une contre l’autre placées devant le cœur, tu fermes les yeux puis inclines la tête devant la personne que tu salues. Tu peux aussi amener les mains devant le 3ème oeil (point d’énergie situé entre les yeux) et incliner la tête. Ce geste est une marque de respect profond.

J’espère que ce petit lexique te sera utile. N’hésite pas d’ailleurs à me dire si tu souhaites plus de post comme cela. Je pourrais tout à fait préparer un autre article avec de nouveaux mots ! En attendant, belle pratique à toi. Et Namasté !

EnregistrerEnregistrer

No Comments

Your comment...NameE-mail

Leave a reply